Parlons Manga sur crack-net… Découverte de Red Eyes Sword /Akame ga Kill

By Crack-net - 31 octobre 2014 No Comments




Je ne suis pas à proprement parlé fan de manga mais j’aime bien, et ce depuis mon adolescence… Oui j’aime bien au même titre que j’aime bien écouter de la musique de temps en temps, lire des romans, regarder des films, suivre des séries TV… 

Si je parle de temps en temps sur Crack-net de musique, de romans, de films ou de séries, je n’ai jamais abordé le sujet des mangas alors que ce thème a toute sa place ici… 

Ainsi ma démarche, à l’opposé des fans puristes inconditionnels, est en général la suivante quant à la découverte de mangas que je suis amené à suivre : je zieute chaque année sur internet les nouveautés en matière de “mangas animés”, je regarde les premiers épisodes diffusés pour voir si ça me plait, et si je suis emballé et que je ne peut attendre la semaine suivante pour connaitre la suite et bien je me rue sur les scans disponibles en ligne pour connaitre la suite (et je ne visionne que rarement la suite des animés). 


Du coup je découvre les mangas en question parfois plusieurs mois/années après leur première édition puisqu’en général la version animé n’est lancée qu’après la version papier et à conditions que cette dernière ait rencontré un certain succès.


Akame-ga-kill
scan : mangafox.me


C'est ainsi que depuis plusieurs années maintenant j’ai lu en VO sous-titré en anglais Kingdom (mon préféré, dont je suis également l’animé), Bleach ou One Piece par exemple. Les versions Françaises se trouvent facilement sur le net mais souhaitant toujours joindre l’utile à l’agréable, je profite de ces lectures pour progresser en Anglais que je maitrise parfaitement à l’écrit entre autre grâce à ces lectures … 

Bref, je vais donc inaugurer par ce post la rubrique manga de ce blog, alimentée en amateur éclairé et épurée du vocabulaire puriste Japonisant habituel, pour vous donner suffisamment envie d’apprécier mes lectures, sans non plus trop en dévoiler. 

Commençons donc par découvrir ensemble mon coup de cœur de cette année. Je suis tombé sur une vidéo du premier épisode de Akame ga Kill sur Dailymotion (17 épisodes diffusés à ce jour) il y a quelque temps et autant vous dire que j’ai été scotché. J’ai du coup enchainé les autres épisodes disponibles sur la plateforme vidéo avant qu’ils ne soient supprimés… Et comme je l’explique plus haut, j’ai fatalement été obligé de dévorer les scans pour connaitre la suite.



De quoi ça parle exactement Akame ga kill?

Le synopsis est sommes toute assez banal et si on s’y arrête, ça ne donne pas forcément envie de voir la suite.

Ça parle d’un jeune villageois, Tatsumi, qui arrive à la capitale d’un empire fantastico-médiéval afin de s’engager dans l’armée et ainsi pouvoir envoyer de l’argent pour son village. Là, il est confronté la corruption, la cruauté (avec un grand C), la cupidité, le sadisme des habitants et surtout de l’élite dirigeante de la ville. Il n’en fallait pas moins pour que le jeune homme rejoigne un groupe d’assassins révolutionnaires, les Night Raid. Ajoutons, que ce petit monde utilise des artéfacts nommés Teigu qui leur confèrent des pouvoirs surnaturels pour pimenter le tout…


Akame-ga-kill
scan : mangafox.me

On se retrouve donc comme bien souvent dans les mangas avec un héro jeune, naïf, balèze mais pas trop, qui va devoir entamer un voyage initiatique ou rien ne lui sera épargné : tueries sanguinolentes, décapitations, viols, et autres boucheries le tout hyper-stylisé avec un coup de crayon irréprochable.
Sauf que des mangas de ce genre un peu violent, destiné à un publique “jeune adulte”, ça ne manque pas… 

Ce qui m’a vraiment plu, c’est qu’à l’instar d’un Game of Throne où l’auteur met une épée de Damoclès au dessus de la tête de tous ses protagonistes, dans Akame ga kill aucun personnage n’est à l’abris d’une trucidation fussent-ils des héros principaux ou de simples figurants. A chaque chapitre on se demande qui va y passer… 

Ça finira peut-être par lasser mais pour le moment c’est assez jouissif (je ne serais pas un peu sadique moi?). Si ce descriptif parait sombre, le récit n’en est pas moins dénué d’humour comme vous pourrez le constater.

Ajoutons que le tout n’est pas exempt de petits défauts agaçants inhérents au genre mais dont on fera abstraction : surenchère de pouvoirs à la DBZ,  “fan service” à gogo…

Bref, Je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir… Si vous êtes motivés, vous trouverez par vous même où visionner vidéos et scans ;-)

No Comment to " Parlons Manga sur crack-net… Découverte de Red Eyes Sword /Akame ga Kill "