Il était une fois, dans un endroit fort fort pas loin du tout puisque l’histoire que je m’en vais vous narrer se passe en Moselle, une caissière de supermarché qui ramassa par terre un bon d’achat (de ceux édités au dos des tickets de caisse) qu’une cliente avait négligemment abandonné. 


La bonne affaire, 1 sandwich offert pour 1 acheté… Notre amie caissière se dit qu’elle aurait tord de ne pas en faire profiter sa fille qui est friante de ce genre de restauration.
le bon la brute et le truand


L’histoire ne dit pas comment, la direction de l’enseigne a découvert comment la caissière s’est procurée ce bon de réduction mais toujours est-il, qu’elle a décidé de licencier notre dite caissière pour ce motif. A noter, et cela n’est pas une information anodine, qu’Anne Marie la caissière est par ailleurs représentante du personnelle affiliée à une organisation syndicale.


Et bien depuis hier on titre partout, “une caissière sauvée par le web” ou encore à la Sergio Léonne j’ai vu un article du style “La caissière, Cora et Facebook” (difficile de dire qui est le bon, la brute ou le truand… Rappelons que Tuco, le truand était un voleur de poules…). 


Il est extraordinaire de voire l’impact des réseaux sociaux sur notre  société civile et sur la justice même. Quelques heures, après cette décision de licenciement la page Facebook du magasin s’est vue envahir de commentaires désapprobateurs dénonçant une réaction disproportionnée, une volonté de nuire à la représentation syndicale au sein de l’enseigne... etc… Sur Twitter, même combat, le tag #cora se retrouvant dans des centaine de tweets commentant le fait divers (car ce n’est que cela).


Le résultat ne s’est pas fait attendre, le magasin s’est rétracté et a annulé sa décision de licenciement dans la soirée probablement alerté par son community manager.


Pas de parti pris ici, seulement le constat que Facebook, Twitter et consorts sont devenu des acteurs majeurs de la mobilisation des internautes. Si il y a quelques années les dits “internautes” n’étaient qu’une minorité de Geeks pianotant sur leur ordinateur branché sur un modem 56k aujourd’hui le terme  “les internautes” désigne une part importante des foyers (des pays du Nord du moins). L’impact est tel qu’il n’y a même plus besoin, comme dans ce fait divers, d’aller manifester, il suffit de se connecter et de poster un commentaire… Toute enseigne soucieuse de son image ne fait pas le poids devant ce genre de mobilisation.


En tout cas, c’est une bonne leçon! Et rappelons nous que le monde est divisé en 2 catégories ceux qui ont un ordinateur connecté à l’ADSL et ceux qui creusent…

7 commentaires to ''Un magasin renonce à licencier une caissière accusée de “vol” … Merci Facebook et Twitter!"

ADD COMMENT
  1. Alain Niala2/11/11 22:50

    bel article
    hé oui nous sommes là!
    plutôt que dehors et prendre des coups!
    une nouvelle ère est née

    RépondreSupprimer
  2. @Alain Niala Merci à toi. Et oui on renverse des dictatures, on empêche des licenciements abusifs tout en continuant bien sur à diffamer, persifler, commenter et parfois même perdre son temps ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Au vu de la longue litanie de méfaits annoncés lors de ses pendaisons, Tuco n'est pas qu'un simple voleur de poules :)

    RépondreSupprimer
  4. @niahoo Oui c'est clair tu as raison! Il a tout fait du vol au meurtre en passant par le viol cette crapule ;-) Mais c'est comme ça que l'appelle Clint et Sentenza dans le film;-)

    RépondreSupprimer
  5. Article super bien écrit, première fois que je passe sur le site je crois ! Malgré son design rétissant et ses publicités le contenu est très bien écrit !

    En dehors de ça je suis content que cette femme est pu gardé son emploi et que ce soit grâce au web, cela donne une bonne image, et dieu sait qu'on en a besoin !
    Espérons que ce genre de pratique ne soit jamais utilisé à mauvais escient, dans une cause injuste, mais bon, à priori ce ne sera pas le cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le design est perfectible en effet mais pas si horrible... D'autant que tu as le même sur geek-mexicain.net ;-)
      Merci du compliment en tout cas, quant à moi je connais ton blog et y passe de temps en temps.

      Supprimer
    2. On a en effet le même thème mais agencé bien différemment , je trouve que le tiens est trop blanc, rajouter un peu e couleur ne ferait pas de mal ;-)

      Supprimer

Recevez par mail les nouveautés de crack-net